Uganda-RDC : Grâce présidentielle en Ouganda élargie au pêcheur Congolais

Plus de 70 pêcheurs congolais qui étaient en détention en Ouganda dans la prison de Mubuku sont désormais libres. Ils ont été libérés samedi 02 mai et l’information a été livrée ce mardi 5 mai.

Accusés de violations des frontières lacustres entre la RDC et l’Ouganda sur le lac Edouard, ces pêcheurs congolais ont été condamnés à des peines allant de 2 à 3 ans de prison ferme par le tribunal ougandais de Katwe.

Selon monsieur Kambasu Mukura, secrétaire exécutif de FECOPEIL (Fédération des Commutés des Pécheurs Individuels sur le Lac Edouard) cette libération est consécutive à la grâce présidentielle qui vise à désengorger les prisons dans le cadre de la lutte contre le covid-19.

"Ça fait longtemps depuis que nos pêcheurs ont été arrêtés en Ouganda. Ils ont été condamnés par la justice Ougandaise pendant 3 ans. Il restait au moins 3 mois pour purger leur peine. Ils ont eu la chance, le président Ougandais Yoweri Museveni les a libérés par grâce présidentielle. Nous sommes très contents de voir nos pêcheurs libérés, " déclare le secrétaire exécutif de FECOPEILE.

Il y a un problème car jusque-là, ils n’ont pas encore traversé la frontière, suite à la mesure de fermeture des frontières pour lutter contre covid-19. Je demande au gouvernement Congolais de voir comment il peut entrer en contact avec le gouvernement Ougandais, pour faire passage libre à ces pêcheurs qui étaient longtemps en prison en Ouganda,’’ dit-il.

Pour mettre fin à ces arrestations répétées dans le lac Edourd, le secrétariat du FECOPEILE demande au gouvernement Congolais de sécuriser ce milieu et surtout éclairer les pêcheurs sur la limite entre la partie RDC et l’Ouganda.

La Rédaction

All for Human Dignity.

Publié par Kavunga Jean Baptiste

est né le 13 Mars 1985 à Kabasha, un village situé à une quinzaine de kilomètres de la ville de Beni-pour Butembo (Nord-Kivu). Né des parents cultivateurs, j’accusé depuis mon enfance un amour des études. Je obtenu mon certificat d’études primaires en 2002 avant d’embrasser la section Chimie-Biologie dans laquelle je décroché mon diplôme d’État en 2007. Après mes études secondaires, Jean Baptiste Kavunga est parti faire la Technique de Maintenance Informatique et de Gestion de Base des données à l’Institut Supérieur d'Informatique, Programmation et Analyse (ISIPA). (à Kinshasa, en RDC) où je terminé mon cursus universitaire en obtenant un diplôme de graduat en Technique de Maintenance Informatique et de Gestion de Base des données en juillet 2010 avec mention distinction. De Janvier 2011-mai2012, Initiateur un entreprise des vente de fourniture Bureautique appel "El-hamar" Depuis octobre 2012 – Juin 2018 : Deuxième Secrétaire Administratif et en charge de recherches et investigation au sein de la Convention pour le Respect des Droits Humains, CRDH, ONG local de Défense, dénoncer les abus et de Vulgarisation des droits de l’homme, basée à Oïcha, en Territoire de Beni (Triangle de la Mort), dans la Province du Nord-Kivu, en RDC. Depuis Mars 2019 jusqu’aujourd’hui: Coordonnateur et charge de Lobbying au sein de l’ONG "All for Human Dignity" (AHD), d’où je travaille bénévolement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s