ITURI: Plusieurs morts et déplacés à Mahagi

Environ 160 personnes ont été tuées et plus de 320.000 déplacées en internes dans le territoire de Mahagi. Enregistrées au cours du mois d’avril 2020, à la suite des attaques à répétition des miliciens de la CODECO (coopérative pour le développement du Congo), toutes ces attaques ont eu lieu dans le territoire de Mahagi, dans la province de l’Ituri. Ce bilan a été livré par la communauté alur, victime des atrocités commises par les membres de la CODECO.

Dans une déclaration signée le jeudi 07 mai 2020 et dont une copie est parvenue à ahdignity.org, ladite communauté alur indique que plusieurs corps en décomposition, de personnes abattues, gisent jusqu’à présent au sol, dans les chefferies des anghal II, des panduru, des djukoth II, des alur-juganda et des walendu-watsi.

« Le mois d’avril aura été et demeure l’enfer pour les filles et les fils du territoire de Mahagi, où le peuple alur et d’autres minorités (ndo, okebo…) ont subi plusieurs attaques de la milice CODECO. Cette situation a entraîné le massacre de plus de 160 personnes membres de la communauté alur, lâchement abattues, dont plusieurs corps sont encore à ciel ouvert et en état de décomposition très avancé. Le déplacement de la population est massif. Celle-ci vit dans une condition inhumaine. On dénombre plus de 321.000 déplacés internes au territoire, plus de 3500 maisons d’habitation et de commerce détruites ; et, le pillage de biens de paisibles populations », peut-on lire dans ce document.

Face à la recrudescence de l’insécurité dans cette partie de l’Ituri, la communauté Alur demande au gouvernement congolais de prendre ses responsabilités, afin de restaurer la paix sur l’ensemble de la province.

La redaction

All for Human Dignity

Publié par Kavunga Jean Baptiste

est né le 13 Mars 1985 à Kabasha, un village situé à une quinzaine de kilomètres de la ville de Beni-pour Butembo (Nord-Kivu). Né des parents cultivateurs, j’accusé depuis mon enfance un amour des études. Je obtenu mon certificat d’études primaires en 2002 avant d’embrasser la section Chimie-Biologie dans laquelle je décroché mon diplôme d’État en 2007. Après mes études secondaires, Jean Baptiste Kavunga est parti faire la Technique de Maintenance Informatique et de Gestion de Base des données à l’Institut Supérieur d'Informatique, Programmation et Analyse (ISIPA). (à Kinshasa, en RDC) où je terminé mon cursus universitaire en obtenant un diplôme de graduat en Technique de Maintenance Informatique et de Gestion de Base des données en juillet 2010 avec mention distinction. De Janvier 2011-mai2012, Initiateur un entreprise des vente de fourniture Bureautique appel "El-hamar" Depuis octobre 2012 – Juin 2018 : Deuxième Secrétaire Administratif et en charge de recherches et investigation au sein de la Convention pour le Respect des Droits Humains, CRDH, ONG local de Défense, dénoncer les abus et de Vulgarisation des droits de l’homme, basée à Oïcha, en Territoire de Beni (Triangle de la Mort), dans la Province du Nord-Kivu, en RDC. Depuis Mars 2019 jusqu’aujourd’hui: Coordonnateur et charge de Lobbying au sein de l’ONG "All for Human Dignity" (AHD), d’où je travaille bénévolement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s