NORD-KIVU: NZANZU KASIVITA Carly, un bilan plein des réalisations

Mesdames et Messieurs de la Presse ;
Distingués invités ;
28 juin 2019 – 28 juin 2020, voici un an, jour pour jour, que nous, NZANZU KASIVITA Carly et Madame LUMOO KAHOMBO Marie, avons pris nos fonctions respectivement en qualité de Gouverneur et de Vice-Gouverneur de Province élus. C’est ici le lieu de réitérer ma sincère gratitude aux Honorables Députés provinciaux qui avaient placé leur confiance en notre ticket « genré » pour diriger le Nord-Kivu.
Avant d’évoluer, je m’en voudrais de ne pas rendre grâce à Dieu Tout-Puissant, par la seule et souveraine volonté de qui nous nous retrouvons ce jour, une année après, en dépit de nombreuses épreuves de la vie tant privée que publique.
Je ne saurais non plus manquer de remercier, avec toute déférence, Son Excellence Felix-Antoine TSHILOMBO TSHISEKEDI, Président de la République, dont le leadership inspire et oriente notre gouvernance au quotidien. Les mêmes remerciements vont au Premier Ministre, Son Excellence Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA, ainsi qu’au Gouvernement de la République, pour la richesse des orientations dont j’ai toujours été bénéficiaire dans mon rôle de représentant de l’Autorité nationale en Province.
De manière particulière, à travers vos canaux, j’exprime ma franche reconnaissance, pour leurs efforts conjugués à nos côtés, aux Honorables Députés provinciaux, aux Membres du Gouvernement provincial, aux Partis et Regroupements politiques, aux honorés membres du Comité Provincial de Sécurité, aux Forces Armées, aux Confessions religieuses, aux organisations de la Société Civile, aux organes de la Presse, aux associations féminines et des jeunes, à tous mes collaborateurs, aux membres de la FEC, à tous les Partenaires au développement, aux ONGs humanitaires, aux services étatiques et para-étatiques, etc.
Mesdames et Messieurs de la Presse ;
Une année, c’est à la fois peu, mais aussi suffisant pour une analyse sur l’action en cours en vue de prendre des mesures nécessaires pour réajuster nos stratégies. Cela fut, d’ailleurs, l’une de mes promesses lors de la campagne électorale, de me soumettre régulièrement à cette exigence démocratique de redevabilité.
Je voudrais, avant tout, apporter quelques précisions afin de lever l’équivoque dans l’esprit de certains compatriotes. En effet, ce premier anniversaire que nous célébrons aujourd’hui se rapporte uniquement à notre entrée en possession de nos bureaux. Il est loin de concerner l’ensemble du Gouvernement provincial que j’ai le privilège de diriger.
Et pour mieux comprendre les événements, les dates ci-après sont à retenir :
Le 30 mai 2019 : nous avons eu le privilège de mériter la confiance des Elus provinciaux comme Gouverneur et Vice-Gouverneur ;
Le 20 juin 2019 : le Président de la République nous a investis par Ordonnance ;
Le 28 juin 2019 : il y a exactement une année, à l’esplanade du Gouvernorat, j’ai reçu de mon prédécesseur le symbole du pouvoir à l’occasion de la cérémonie solennelle de remise-reprise. C’est cet événement que nous commémorons aujourd’hui.
Le 04 septembre 2019 : une fois de plus, les Députés provinciaux m’ont fait honneur, conformément à l’article 198 de la Constitution, en adoptant le Programme du Gouvernement et en investissant mon équipe gouvernementale ;
Enfin, le 07 décembre 2019 : le tout premier édit budgétaire proposé par l’Exécutif provincial sous ma conduite a été adopté, pour prendre cours au premier janvier 2020.
Mesdames et Messieurs de la Presse ;
Il sera honnête, dans l’appréciation, de tenir compte de la variabilité des échéances selon le cas. On retiendra ainsi que le Gouverneur de Province vient de passer douze (12) mois à son poste, les Ministres et Commissaires généraux ainsi que le Programme qu’ils exécutent ont neuf (09) mois d’existence tandis que le budget 2020 n’a pas pu vivre au-delà de trois (03) mois. Toutefois, je reconnais que le Gouvernement provincial est un corps qui agit collégialement et solidairement.
S’agissant du budget 2020, il était tiré du Plan d’Actions du Gouvernement provincial 2020 – 2024, qui lui-même est la conversion en actions quantifiables du Programme du Gouvernement approuvé par vote à l’Assemblée provinciale.
Alors que le Gouvernement provincial du Nord-Kivu amorçait déjà sa mise en œuvre dès janvier 2020, la pandémie de Covid-19 est venue s’interposer, bousculant ainsi toutes les programmations et planifications tant au niveau central que provincial.
Parmi les implications économiques de l’état d’urgence, il sied de citer la suspension de la perception des taxes sur les produits alimentaires, les produits pharmaceutiques et les autres produits de première nécessité. L’incidence sur les prévisions budgétaires était ainsi inévitable.
Tirant les conséquences de cette situation, le Gouvernement de la République, par le biais de Madame la Ministre d’Etat, Ministre du Plan, a instruit, moyennant sa lettre du 24 avril 2020 ayant pour objet « Elaboration du Programme Provincial d’Urgence », tous les Gouverneurs de Provinces de consacrer le reste de l’année 2020 aux seules actions ayant trait à la lutte contre la Covid-19 et de reporter purement et simplement leur budgétisation 2020 à l’année 2021.
Ainsi, le Nord-Kivu a élaboré son Programme Provincial d’Urgence. Tel est, aujourd’hui, le document sur lequel se fonde la conduite des affaires publiques en Province en attendant le retour sur le sentier du Plan d’Actions du Gouvernement provincial du Nord-Kivu.
Mesdames et Messieurs de la Presse ;
Il saute aux yeux que les actions initiées jusqu’ici sous mon leadership à la tête de la Province ont essentiellement porté sur des urgences dans un contexte conjoncturel bien connu.
Ainsi, mes deux (02) premiers mois ont été consacrés à la mise en place de mon Cabinet et de mon Gouvernement, couplée à la prise en charge des impératifs circonstanciels sur base du budget hérité de la législature passée. En tête des priorités se trouvaient la question sécuritaire de Beni et le renforcement de la lutte contre l’épidémie de la Maladie à Virus Ebola qui persistait en Province, selon mon engagement de campagne.
La période ayant suivi l’investiture des Ministres provinciaux a, quant à elle, correspondu aux cent (100) premiers jours du Gouvernement provincial désormais au complet, eux aussi expédiés en termes d’urgences, bien qu’aucun programme n’ait été formellement élaboré et proclamé dans ce sens. Et depuis mars 2020, nous voici, une fois de plus, sous la mouvance d’un Plan Provincial d’Urgence Covid-19.
En tout état de cause, aucune évaluation ne peut se faire sans tenir compte des attributions du prestataire. A ce sujet, la Constitution de notre Pays définit, entre ses articles 202 et 206, les compétences exclusives au Gouvernement central ou provincial ainsi que les compétences concurrentes aux deux niveaux de responsabilité.
Cela étant, l’architecture de mon exposé s’articule autour des réalisations propres au Gouvernement provincial, des actions des partenaires au développement et des contraintes liées à l’exécution du Programme du Gouvernement Provincial.
I. LES REALISATIONS DU GOUVERNEMENT PROVINCIAL DU NORD-KIVU.
1. Dans le domaine Politique, votre Gouvernement a effectué :
 des missions diplomatiques dont deux (02) aux côtés du Président de la République avec comme retombées principales l’accord de financement par la Banque Mondiale du Projet STEP du Fonds Social de la République pour la réalisation des projets du Nord-Kivu, d’une part, et la libération des pêcheurs congolais qui étaient emprisonnés en Ouganda, d’autre part ;
 des plaidoyers auprès des Institutions nationales ayant débouché, entre autres, sur la tournée du Chef de l’Etat en Province du Nord-Kivu, le lancement des opérations de grande envergure contre l’ADF à Beni et la dotation en six (06) jeeps des services de sécurité à Beni Ville et Territoire par le Président de la République ;
 des missions d’itinérance, par moi-même ou par l’entremise des membres de mon Gouvernement, dans tous les Territoires et Villes de la Province pour ainsi être rassuré de l’exécution de notre politique de la gouvernance de proximité.
De tout ce qui précède, au niveau politique, notre action a consisté d’abord à promouvoir les rapports de collaboration harmonieuse avec les institutions aux niveaux national et provincial, à renforcer la cohabitation pacifique des populations et à contribuer à l’amélioration des conditions socio-sécuritaires. C’est ainsi que nous n’avons cessé de mobiliser le Barza-intercommunautaire, les jeunes et toutes les notabilités à travers de nombreuses rencontres d’échanges et de conscientisation.
2. Dans les domaines relevant du renforcement de l’autorité de l’Etat et de la sécurisation des personnes et leurs biens, le Gouvernement a :
 appuyé les services spécialisés afin d’assurer la sécurité collective de la population ;
 veillé à l’exécution des Lois de la République concernant les migrations, cas des centaines de Burundais qui s’étaient installés irrégulièrement en Ville de Goma et en Territoire de Nyiragongo ;
 acheté dix (10) jeeps pour la PNC, dont trois (03) déjà livrées et sept (07) attendues ;
 mené des campagnes de sensibilisation auprès des éléments des groupes armés en vue d’obtenir leur reddition ;
 appuyé la prise en charge, à la limites des moyens, des rendus cantonnés à Kalunguta en Territoire de Beni et à Mubambiro en Territoire de Masisi ;
 opérationnalisé et appuyé la Commission Interprovinciale d’Appui à la Pacification – Désarmement, Démobilisation et Réinsertion Communautaire, « CIAP – DDRC ».
3. Dans le domaine coutumier, le Gouvernement provincial a assuré :
 l’installation et l’opérationnalisation, au niveau provincial, de la Commission Consultative de Résolution des Conflits Coutumiers « CCRCC », chargée de l’examen des cas de recours et du règlement en dernière instance des conflits concernant les entités coutumières égales ou inférieures aux groupements en Province. Depuis son installation en date du 05 juin 2020, au moins deux dossiers viennent d’être vidés.
4. Dans le domaine de la Justice et des droits humains, le Gouvernement provincial a :
 appuyé les prisons de la Province en vivres et non-vivres au prorata des moyens disponibles ;
 appuyé les cours et tribunaux civils et militaires dans l’organisation des audiences foraines en vue de décourager les réseaux des criminels.
5. Dans le domaine socio-administratif et de la lutte contre la corruption, le coulage des recettes et les tracasseries :
Soucieux de valoriser le personnel administratif de la Province, de contribuer à l’amélioration de ses conditions sociales de travail et de veiller à la déontologie des agents et cadres de l’Administration, le Gouvernement provincial a réalisé :
 une dotation de deux (02) gros bus pour le transport du personnel du Gouvernement provincial du Nord-Kivu ;
 une dotation d’un (01) gros bus pour le transport du personnel de l’Assemblée provinciale ;
 une dotation d’un minibus de transport à la RTNC/Goma afin d’assurer la mobilité du personnel de cette chaine de l’Etat ;
 une dotation d’un minibus à la Cellule de Communication du Gouverneur de Province ;
 la prise de mesures disciplinaires à l’endroit de certains cadres et agents de l’Administration.
6. Dans le secteur des finances et de la fiscalité :
Pour mettre en place les bonnes bases afin de rendre compétitifs les secteurs financier et fiscal de la Province, nous avons, préalablement :
 diligenté un audit organisationnel et fonctionnel de la régie financière de la Province en vue de faciliter d’autres réformes structurelles ;
 restructuré la DGR-NK afin d’élargir l’assiette fiscale et de renforcer la capacité de mobilisation des recettes.
7. Dans le domaine de l’Agriculture, Pêche et Elevage, le Gouvernement provincial a assuré :
 l’approvisionnement en semences améliorées et intrants agricoles en Territoires de Lubero, Masisi et Nyiragongo ;
 la relance de la culture du café en Territoire de Beni dans le cadre du Programme d’Appui au Secteur Agricole, « PASA-NK » ;
 la dotation par PASA-NK d’une dizaine de jeeps Land Cruiser aux structures locales de développement ;
 la distribution des géniteurs de volaille et de caprins couplée à la distribution de produits vétérinaires ainsi qu’à la vaccination des volailles et des petits ruminants en Territoires de Masisi, Beni et Lubero ;
 la dotation en carburant (plus de 10 m3) du comité de patrouille sur le lac Edouard.
8.Dans le secteur minier, le Gouvernement provincial a :
 maintenu le dialogue et assuré la médiation dans le différend à rebondissements opposant la SMB Sarl et la COOPERAMMA-Ca ainsi que la signature du communiqué final par les deux parties après expiration du moratoire qui les liait ;
 renforcé la traçabilité et amélioré la chaine d’approvisionnement ;
 intensifié les mécanismes de lutte contre la fraude et la contrebande minières.
9.Dans le domaine du commerce et des installations marchandes, le Gouvernement provincial a :
 piloté le projet de construction des infrastructures douanières aux postes-frontières de Kasindi et Bunagana dans le cadre du Programme de Facilitation du Commerce dans la Région des Grands Lacs.
10.Dans le domaine des infrastructures routières, le Gouvernement provincial s’est attelé à :
 maintenir le plaidoyer pour la réalisation des promesses en rapport avec le programme des cent (100) premiers jours du Chef de l’Etat, dont l’asphaltage de certaines artères de la Ville de Goma, la construction d’un grand collecteur sur l’axe Entrée Président – Musée ;
 réparer et renforcer l’éclairage public à Goma ;
 intensifier les travaux de modernisation de la voirie de Beni Ville où 1.600 m sont déjà asphaltés au Quartier Matonge ;
 assurer des interventions d’urgence pour la réhabilitation du trafic sur les routes Goma – Masisi, Goma – Rutshuru et Beni – Kasindi suite à des coupures de ponts ou des éboulements de terre ;
 s’assurer de l’entretien et de la maintenance de la route Goma – Butembo – Beni – Kasindi, Rutshuru – Bunagana par la politique du Partenariat Public – Privé. Ceci s’est traduit par l’affectation de nouveaux attributaires sur les axes routiers d’intérêt tant national que provincial (Butembo – Mangurejipa, Butembo – Mambasa, Goma – Kiwanja, Rutshuru – Bunagana, Kanyabayonga – Mambasa, Beni – Kasindi…) ;
 réhabiliter 88 km de routes de desserte agricole en Territoire de Masisi ;
 poursuivre la modernisation de la voirie de Goma par pavage sur :
o le tronçon avenue Touriste vers Eco Bank ;
o l’avenue du siège de la MECREGO et du bureau SONAS vers le bureau de la BRALIMA en passant par le siège AMICONGO ;
o l’axe allant de la Mairie vers le stade Les Volcans en passant par l’Imprimerie Papyrus ;
o le tronçon allant du siège EDINOKI vers le bureau ASRAMES ;
o le tronçon allant de la rue Lyn Lusi vers l’avenue Butembo en passant par le bureau ASRAMES ;
o l’avenue de la Paix menant vers le bureau de l’Assemblée provinciale.
Outre ces travaux de pavage, d’autres grands ouvrages ont été réalisés en Ville de Goma. Il s’agit de :
 la poursuite des travaux de construction d’un collecteur couvert sur avenue Butembo allant du croisement avec le boulevard Kanyamuhanga vers le lac ;
 la construction de la traversée du boulevard Kanyamuhanga.
11.Dans le domaine des infrastructures énergétiques, le Gouvernement provincial soutient et encourage la libre entreprise dans le secteur de l’électricité. C’est dans ce sens qu’il s’est assigné :
 d’accompagner les opérateurs privés du secteur de l’énergie dans l’électrification des quartiers Katoyi, Ndosho, Kyeshero, Majengo, Les Volcans et Mikeno ainsi que la pose de 700 lampadaires d’éclairage public dans la ville de Goma et dans une partie du Territoire de Nyiragongo.
12.Dans le domaine sanitaire et de l’assainissement, le Gouvernement provincial a :
 investi dans la sensibilisation pour l’appropriation communautaire de la lutte contre l’épidémie à virus Ebola, qui était alors confrontée à la résistance populaire à l’endroit des équipes de riposte ;
 obtenu la dotation de la Province d’un laboratoire devant servir d’extension de l’INRB, puis appuyé l’installation des équipements nécessaires et autres accessoires dudit laboratoire avec raccordement aux réseaux électriques et hydrauliques ;
 assuré la contingence et la lutte contre la pandémie de Covid-19 sur fonds propre du Gouvernement provincial jusqu’à l’arrivée de l’appui du Gouvernement central en mi-juin 2020 ;
 appuyé à titre ponctuel les chaînes de collecte et d’évacuation des déchets dans le marché Alanine de Goma ;
 doté en matériels et équipements ainsi qu’en tôles pour la réfection de la toiture du Centre de Santé de Référence de Bunagana.
13.Dans le domaine éducatif, le Gouvernement Provincial a assuré :
 la perpétuation de l’accompagnement et de l’appui à l’Ecole du Cinquantenaire de Goma ;
 la poursuite de la prise en charge d’une dizaine de boursiers de la Province aux études à l’étranger, spécialement en Russie ;
 le plaidoyer réussi pour l’alignement au salaire de tous les enseignants jadis « non-payés » de la Province.
14.Dans le domaine social et de la contingence humanitaire, le Gouvernement Provincial a réalisé :
 des interventions dans des circonstances malheureuses telles que les accidents, les catastrophes naturelles, le déplacement des populations, les orphelinats… ;
 la mobilisation des dons pour les victimes de guerre des Territoires de Masisi, Rutshuru et Beni. La distribution a déjà débuté par le Territoire de Beni ;
 l’indemnisation de la population affectée par la construction des bâtiments administratifs devant abriter les services œuvrant à la frontière de Kasindi ;
 des interventions diverses en termes de dons ou appuis en tôles, ciment… à différentes couches de la population ou à des écoles.
15.Dans le domaine de transport en commun, le Gouvernement provincial privilégie la politique du Partenariat Public-Privé. Dans ce cadre :
 il vient d’être créé une société à capitaux mixtes, la Société Provinciale de Transport « SPT/NK » dont le premier lot de dix (10) bus est déjà livré.
16.Dans le domaine de l’environnement, le Gouvernement provincial :
 encourage l’ICCN dans la sauvegarde des aires protégées ;
 soutient l’ICCN dans le processus de règlement des conflits autour de ces aires protégées. C’est dans cette optique que se déroule la vaste opération de démarcation participative du Parc National des Virunga, qui a démarré à Nyamilima en Territoire de Rutshuru.
17.Dans le domaine foncier, le Gouvernement provincial maintient sa politique de protection et de sécurisation des biens du domaine foncier de l’Etat.

II.QUELQUES ACTIONS DES PARTENAIRES ALIGNES AU PROGRAMME DU GOUVERNEMENT PROVINCIAL.
Le Gouvernement provincial a amené les Partenaires au développement à cadrer leurs actions avec son Programme quinquennal. A titre indicatif, les actions ci-après résultent de ce partenariat :
 Construction du bâtiment du Parquet près le TRIPAIX de Masisi ;
 Dotation de la cellule de lutte contre les Violences Sexuelles Basées sur le Genre d’un véhicule Land Cruiser ;
 Finalisation du Palais de Justice de Goma ;
 Remise de 220 matelas et 220 couvertures à la prison et l’Etablissement de Garde et d’Education des Enfants de Beni ;
 Construction de 3 entrepôts par la FAO et le PAM à Rugari en Territoire de Rutshuru ;
 Réhabilitation du marché public de Kitshanga dans le cadre de la stratégie I4S/STAREC ;
 Réhabilitation du pont Osso reliant la ville de Goma au Territoire de Masisi ;
 Réhabilitation de la route Kinigi – Katoyi en Territoire de Masisi par Handicap International ;
 Organisation des campagnes d’intervention chirurgicale gratuite de réparation des fistules à l’Hôpital Général Virunga avec l’appui de l’UNFPA, réparation des fentes labio-palatines et remise des machines d’anesthésie au Centre Hospitalier Bethesda avec l’appui de l’ONG Smile Train ;
 Dotation en engins roulants 4×4 et motos des Zones de Santé de Goma, Masereka, Vuhovi, Kyondo, Musienene, Manguredjipa, Biena… ;
 Dotation en ambulances et matériels médicaux des zones de santé de Butembo, Katwa et Masereka ;
 Dotation en bâtiments du Centre de Santé de Buturande et construction des bureaux ainsi que des logements des médecins de la Zone de Santé de Rutshuru par l’ULB Coopération ;
 Construction et équipement de six (06) centres de Jeunes à Mweso, Nyamitaba et en Ville de Beni dans le cadre de la stratégie I4S/STAREC ;
 Réhabilitation de la station de pompage d’eau de la REGIDESO de Kyeshero à travers le CICR et appui au raccordement en énergie électrique par le truchement de la société Virunga Energies SAU ;
 Construction par Mercy Corps des réservoirs d’eau à Bushara et au Mont-Goma avec une capacité de 5.000 m3 chacun couplée à l’aménagement du réseau de distribution d’eau ;
 Construction par Mercy Corps de vingt (20) bornes fontaines et points de lavage des mains en Ville de Goma, l’objectif étant d’atteindre quatre-vingt-dix (90) bornes d’ici septembre 2020 ;
 Construction de points de puisage d’eau dans les Groupements de Jomba, Bweza, Gisigari et Rugari par Water for Virunga/MDF ;
 Renforcement et extension de l’adduction de Nyamitaba – Muheto dans le cadre de la stratégie I4S/STAREC.
Mesdames et Messieurs de la Presse ;
Considérant le contexte tel que peint au début de l’exposé, ces quelques réalisations relèveraient déjà du miracle divin au regard des défis à relever et des contraintes liées à l’exécution du Programme du Gouvernement provincial.
III.CONTRAINTES LIEES A L’EXECUTION DU PROGRAMME DU GOUVERNEMENT PROVINCIAL DU NORD-KIVU.
Au titre des contraintes majeures rencontrées, je tiens à souligner :
• la persistance des poches d’insécurité et l’activisme des groupes armés en Province, qui entravent énormément toute forme d’investissement et empêchent de mobiliser le maximum de ressources tant humaines, matérielles que financières en vue de l’atteinte des ambitions nous assignées ;
• la quasi-absence des rétrocessions, au moment où :
notre budget dépend à plus de 80% des moyens rétrocédés par le Pouvoir central. En effet, depuis le 28 juin 2019, nous n’avons reçu la rétrocession qu’en trois reprises (pour le mois de juin 2019, pour octobre 2019 et pour mars 2020) ;
la Province fait face à des coupures fréquentes des voies de communication stratégiques et dont la réhabilitation exige toujours de la célérité et de gros moyens non disponibles ;
la survenance de la pandémie de Coronavirus a poussé à la suspension de certaines taxes et à des allègements fiscaux, ce qui a privé la Province des moyens espérés ;
nous subissons de plein fouet les effets de la rareté des devises et de la dépréciation de la monnaie congolaise, une des manifestations du choc économique causé par la pandémie de Covid-19 ;
• l’impact négatif (direct ou indirect) de la Covid-19 sur les ménages et les entreprises de la Province est fortement ressenti.
Mesdames et Messieurs de la Presse ;
Je voudrais rappeler à votre aimable attention que le Programme du Gouvernement est quinquennal, il n’est pas de 365 jours. J’ai voulu me soumettre à cet exercice pour donner les signaux qui se dessinent afin de vous faire lire ma bonne volonté, mon souci de mieux faire et de faire savoir ce qui continue de m’animer malgré l’environnement sécuritaire et socio-sanitaire malsain tant en Province qu’au Pays.
Je reste donc confiant en l’avenir et nos ambitions restent intactes en dépit des événements. Grâce à l’engagement de tous comme cela est observé avec beaucoup de satisfaction, la pandémie de Covid-19 sera derrière nous de la même manière qu’Ebola, dont la fin vient d’être proclamée officiellement le 25 juin 2020.
A ce sujet, je félicite la population du Nord-Kivu pour cette victoire à l’issue d’une longue bataille, fruit de l’implication de tous autour des équipes de riposte appuyées par le Gouvernement de la République, les partenaires et les chercheurs. Je salue à juste titre l’efficacité du Secrétariat Technique mis en place par le génie du Chef de l’Etat.
Par ailleurs, je soutiens tous ces patriotes qui se dépassent, chacun à son niveau, pour le retour de la paix et l’instauration d’un environnement propice au travail et à l’investissement. Le même civisme est recommandé aux assujettis ainsi qu’aux services d’assiette, appelés à ne pas profiter de la conjoncture du moment pour abuser des droits de l’Etat et priver ainsi la population des chances de se retrouver.
Nonobstant le contexte difficile, le Gouvernement provincial a déjà posé quelques jalons pour l’avenir proche et lointain. Ceci est à considérer comme une évaluation à mi-parcours qui certainement sera plus étoffée d’ici quatre ans. Mais dans les trois (03) prochains mois, votre Gouvernement va devoir s’activer à parachever un bon nombre des projets amorcés et à lancer plusieurs autres dans différentes entités administratives de la Province.
C’est dans cette optique qu’un mini-programme accéléré de reconstruction et réfection des infrastructures socio-sanitaires ainsi que d’autres équipements collectifs vient d’être mis sur pied et sera opérationnalisé, en urgence, en partenariat avec les agences locales d’exécution crédibles. Le go vient d’être ou sera incessamment donné à travers le lancement de quelques chantiers réalisables à court terme, notamment :
 la construction d’un pont provisoire sur la rivière Hululu, axe Beni – Kasindi ;
 la finalisation du pont du Cinquantenaire et l’aménagement d’un dalot vers CUGEKI en Ville de Butembo ;
 la construction du pont permettant d’accéder au Centre de Santé Buturande en Territoire de Rutshuru ;
 la construction du Centre de Santé de Munigi en Territoire de Nyiragongo ;
 la construction et l’équipement d’une salle de maternité au Centre de Santé Mushaki en Territoire de Masisi ;
 la construction des ponts Kilokwa I et Kaliba en Ville de Beni ;
 la construction du pont Kuya en Territoire de Walikale ;
 pour bientôt, la construction de la traversée sur l’avenue de la Paix à l’entrée du bureau de l’Assemblé provinciale. Un arrêté portant démolition de la construction anarchique obstruant l’écoulement des eaux à cet endroit vient d’être signé quant à ce.
En somme, c’est sous le signe de l’optimisme et d’un nouvel élan patriotique que je place l’an « un » de mon installation comme Gouverneur de notre chère Province.
Pour finir, je souhaite anticipativement à vous tous, mes compatriotes et partenaires au développement du Nord-Kivu, une heureuse commémoration de l’accession de notre Pays à l’Indépendance dans ce contexte particulier d’état d’urgence sanitaire.
Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo ;
Que Dieu bénisse le Nord-Kivu et sa population.
Mesdames et Messieurs, je vous remercie.
= : Honorable Carly NZANZU KASIVITA :=

Publier par La Redaction
All for Human Dignity

Garanti sans virus. www.avast.com

Publié par Kavunga Jean Baptiste

est né le 13 Mars 1985 à Kabasha, un village situé à une quinzaine de kilomètres de la ville de Beni-pour Butembo (Nord-Kivu). Né des parents cultivateurs, j’accusé depuis mon enfance un amour des études. Je obtenu mon certificat d’études primaires en 2002 avant d’embrasser la section Chimie-Biologie dans laquelle je décroché mon diplôme d’État en 2007. Après mes études secondaires, Jean Baptiste Kavunga est parti faire la Technique de Maintenance Informatique et de Gestion de Base des données à l’Institut Supérieur d'Informatique, Programmation et Analyse (ISIPA). (à Kinshasa, en RDC) où je terminé mon cursus universitaire en obtenant un diplôme de graduat en Technique de Maintenance Informatique et de Gestion de Base des données en juillet 2010 avec mention distinction. De Janvier 2011-mai2012, Initiateur un entreprise des vente de fourniture Bureautique appel "El-hamar" Depuis octobre 2012 – Juin 2018 : Deuxième Secrétaire Administratif et en charge de recherches et investigation au sein de la Convention pour le Respect des Droits Humains, CRDH, ONG local de Défense, dénoncer les abus et de Vulgarisation des droits de l’homme, basée à Oïcha, en Territoire de Beni (Triangle de la Mort), dans la Province du Nord-Kivu, en RDC. Depuis Mars 2019 jusqu’aujourd’hui: Coordonnateur et charge de Lobbying au sein de l’ONG "All for Human Dignity" (AHD), d’où je travaille bénévolement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s